Chroniques

Le bureau des méthodes

ENTRE LES LIGNES

Comme un certain nombre de maos de la grande époque, Robert Linhart, brillant normalien, entre en usine à la fin des années 1970 pour faire de l’agit-prop dans le ventre même de la bête. Il passe une année sur les chaînes de montage de Citroën. Et en 1978, il publie le récit de cette expérience: L’Etabli décrit à hauteur d’homme, sans phraséologie, les ressorts de l’aliénation et les rouages de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion