Chroniques

Mexi-Cola

HORIZONS CHIAPANÈQUES

Les compañeros sortent trois petites bouteilles d’eau qui nous sont destinées, une attention vivement appréciée. Suit une énorme bouteille de 3,5 litres de Coca-Cola… Mes homologues locaux ont avoué que la tentation était grande. Mais en tant que promoteurs d’une agriculture durable et de projets de santé préventifs, ils doivent montrer l’exemple. Selon Robert Lustig, un endocrinologue étasunien, cette boisson serait aussi addictive que le tabac, en intensifiant la production de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion