Chroniques

Pattes en haut

HORIZONS CHIAPANÈQUES

«Pasajeros con destino a México.» Avec un passeport à croix blanche, les frontières disparaissent. Le monde est ouvert, accessible. Et, pour peu que nos revenus le permettent, les plus beaux patrimoines mondiaux sont à notre disposition. Des trésors dont les autochtones ne bénéficient que rarement. Je reste souvent songeuse devant les commentaires des touristes: «C’est cher»; «ils sont agressifs»; «ce n’est pas comme je me l’imaginais»… Voyager est un luxe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion