Édito

Aube funeste

La mort de Pavlos Fyssas va-t-elle réveiller les consciences? L’assassinat du rappeur engagé «Killah P», pris à partie mardi soir par une bande de militants néofascistes, a profondément choqué le mouvement social grec, qui était mercredi encore plus nombreux que d’habitude à protester contre la destruction économique et morale de leur pays. Beaucoup moins crédibles étaient en revanche les larmes rhétoriques versées par le premier ministre conservateur Antonis Samaras. «Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion