On nous écrit

La végéphobie est partie intégrante de l’oppression des animaux

CAUSE ANIMALE • David Olivier, fondateur de la Veggie Pride, réagit à la récente prise de position de Bertrand Cassegrain sur la végéphobie.  

L’article de Bertrand Cassegrain publié dans Le Courrier du 25 mai dernier a le mérite de rappeler que la notion de végéphobie ne fait pas l’unanimité, y compris parmi les personnes qui, comme lui, sont végétariennes par éthique. De fait, depuis la première Veggie Pride à Paris en 2001, la végéphobie fait débat au sein même de la mouvance animaliste. Les critiques sont bien représentées par le texte de M. Cassegrain et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion