Cinéma

L’éveil du cinéma éthiopien

CINEMA Environ 200 films produits cette année, une certaine liberté de ton, des salles obscures qui attirent les foules: en Ethiopie, l’industrie du cinéma est florissante. Reportage à Addis-Abeba.
L'éveil du cinéma éthiopien 1
Photo. Le cinéma éthiopien s’appuie avant tout sur la projection en salle DR
Cinéma africain

Il est midi. La fumée des taxis Lada bleus et blancs hors d’âge envahit les ruelles de Piazza, quartier historique et animé d’Addis-Abeba. Un peu plus au calme, dans des ruelles piétonnes de la capitale éthiopienne, on vend des baskets chinoises et des téléphones portables. De nombreux jeunes se dirigent vers la file bien ordonnée d’un cinéma. Au programme: Balageru («Paysan»), un film éthiopien. De fait, l’endroit ne propose que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion