Édito

Politique familiale: les pauvres trinquent

En matière de garde d’enfants extrafamiliale (crèches, cantines scolaires, horaires continus, etc.), la Suisse affiche un sévère retard sur ses voisins. Histoire de ne  pas devenir la risée de l’Europe, une première séance de rattrapage aura lieu le 3 mars prochain. Le peuple se prononcera sur l’introduction, dans la Constitution fédérale, d’un article encourageant les mesures permettant de concilier vie de famille et activité professionnelle ou formation. Au nom de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion