Musique

Jean-Louis Costes, merde in France

Ses «opéras porno-sociaux» sont des expériences cathartiques. Ses disques et ses écrits explorent tous les tabous. Rencontre avec le pape du nihilisme performatif.
Jean-Louis Costes, merde in France
Hrvoje / Flickr
Performance

Fallait pas l’inviter. Costes est du genre à semer sa zone et à en rajouter. Scato, porno, outrancier dans le verbe et le geste, le performer et musicien français incarne depuis vingt ans l’outsider par excellence. Ce qui ne l’a pas empêché d’éditer – le plus souvent à compte d’auteur – des dizaines de CD, cassettes, vidéos et livres, aux titres plus régressifs et délirants les uns que les autres:

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion