International

Trop peu armés face au djihad

Au Burkina Faso, des soldats se mutinent pour demander le départ des chefs de l’armée.
Trop peu armés face au djihad
Des soldats ont manifesté leur ras-le-bol face aux moyens jugés insuffisants dans la lutte contre les djihadistes. KEYSTONE
Burkina Faso

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion