Cinéma

Destins confinés

Dès vendredi à Genève, les rencontres cinématographiques palestiniennes nous font découvrir l’œuvre essentielle de Mahdi Fleifel.
Destins confinés
A World Not Ours (2012), chronique d’un camp de réfugié·es palestinien·nes au Liban. NAKBA FILMWORKS
Festival 

Annulées en janvier dernier, les rencontres cinématographiques «Palestine: Filmer c’est exister» sont de retour avec une édition «2 en 1», dès vendredi au Spoutnik, puis aux Cinémas du Grütli à partir du 30 novembre. En écho à la pandémie, son fil rouge était tout trouvé: «Palestine: confinement depuis septante-trois ans.» Un thème qui travaille l’œuvre de Mahdi Fleifel, ­invité à Genève pour une rétrospective. Né à Dubaï en 1979, le réalisateur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion