Cinéma

Michel Khleifi, un cinéaste-poète en Palestine

FESTIVAL • Le réalisateur de «Noce en Galilée» Michel Khleifi est l’invité du premier festival du cinéma palestinien à Genève. Entretien.
«Zindeeq» DR

«De 1980, lorsque j’ai réalisé La Mémoire fertile, jusqu’au milieu des années 1990, j’étais seul.» A lui seul, Michel Khleifi a fait entrer la cinématographie palestinienne dans une nouvelle ère, rompant avec le cinéma militant qui dominait jusque dans les années 1970. Comment? En filmant, d’un geste poétique et documentaire, les liens complexes entre l’individu et la collectivité. Né en 1950 à Nazareth, Michel Khleifi est l’invité de «Palestine: filmer

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion