Économie

La mafia infiltre la construction

Le crime organisé exacerbe la concurrence déloyale, qui met en péril la sécurité des ouvriers.
La mafia infiltre la construction
Pour un ­ouvrier, ­difficile de s’opposer à la pression mise sur le chantier par une ­structure ­mafieuse. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Criminalité

Deux graves accidents de chantier, dont un mortel, sont survenus en octobre au Tessin. Parallèlement, la concurrence entre entreprises de la construction s’est exacerbée ces derniers mois en raison d’une drastique réduction du nombre d’appels d’offres pour des travaux publics. Ces deux phénomènes contribuent à mettre en évidence la présence du crime organisé italien dans le secteur de la construction, non seulement au Tessin, mais aussi dans la Suisse entière.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion