Neuchâtel

Putsch raté contre l’épicène

L’utilisation de la langue inclusive perdurera dans les bureaux de l’administration neuchâteloise. Malgré les remontrances des tenants de l’académisme.
Putsch raté contre l’épicène
Chargée de la cohésion sociale au canton de Neuchâtel, Florence Nater a défendu l'utilisation du langage inclusif au sein de l'administration. KEYSTONE
Langage épicène

Pour leur rôle de modèles en matière d’usage de la langue, Molière, Voltaire et l’Académie française ont été convié·es hier, par le parlement neuchâtelois, à un débat houleux sur le langage épicène. «Pour l’usage du bon français», a défendu bec et ongles l’UDC, pour qui c’est à l’Académie, et à elle seule, qu’il faut se fier en tant que garante de l’autorité morale pour le respect des règles articulant la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion