International

Un pays à cran après de violents affrontements

La tension reste vive à Beyrouth au lendemain de heurts qui ont ravivé le spectre de la guerre civile.
Un pays à cran après de violents affrontements
Des supporters du Hezbollah et du mouvement Amal manifestent durant les funérailles d'une victime chiite, tuée jeudi lors des affrontements à Beyrouth. KEYSTONE
Liban

Le Liban se prépare à inhumer vendredi les victimes des plus violents affrontements depuis des années dans le pays. Il règne une atmosphère tendue au lendemain de heurts qui ont secoué le centre de Beyrouth et ravivé le spectre de la guerre civile. Un nouveau bilan fait état de sept morts vendredi après le décès d’un des blessés, selon le ministère de la Santé. Cinq des victimes relèvent des deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion