Régions

A trop se reposer sur la prison

Pour les 125 ans de la prison pour femmes d’Hindelbank, pas loin de Bienne, un expert s’inquiète du fossé entre privation de liberté et retour à la vie normale.
A trop se reposer sur la prison
A mi-chemin entre Bienne et Berne, la prison pour femmes d’Hindelbank s’ouvre au public ce week-end. MARKUS BEYELER
Société

Concepteur de l’ouvrage Hindelbank – Le château. La prison. Le village. De 1721 à nos jours1Hindelbank – Das Schloss. Die Anstalt. Das Dorf. 1721 bis heute (Hindelbank – Le château. La prison. Le village. De 1721 à nos jours). Ouvrage collectif sous la direction de Christoph Reichenau, éditions Sinwel, 2021 , Christoph Reichenau, a dû gagner la confiance des détenues, une vingtaine étant disposées à se faire tirer le portrait.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion