Suisse

Les étudiants rongent leur frein

Le Conseil fédéral et Guy Parmelin ne semblent pas pressés de légiférer pour les échanges Erasmus.
Les étudiants rongent leur frein
«La participation pleine et entière de la Suisse au programme Erasmus est très importante pour notre jeunesse ainsi que pour nos relations avec nos voisins», affirme Nicolas Walder, conseiller national vert. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Suisse-Europe 

Dans le tentaculaire dossier européen, le sort d’Erasmus épouse les secousses subies par les relations entre Berne et Bruxelles. Le programme d’échanges entre étudiants de Suisse et de l’Union européenne (UE) n’est pas épargné par les dégâts collatéraux. Les négociations entre les deux parties avaient été gelées suite à la votation de 2014 sur l’initiative UDC «Contre l’immigration de masse», et, plus près de nous, l’interruption des pourparlers sur l’accord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion