Musique

En chœur sur les chemins de la Renaissance

A La Bâtie, le guitariste Louis Matute réarrange avec La Sestina des chants sacrés et ­profanes du XVIe siècle avant de lâcher son swing sur Jazz Onze+ à Lausanne.
En chœur sur les chemins de la ­Renaissance 2
Louis Matute (au premier plan) cultive le goût du chant choral depuis l’école. DAVID AMARAL
La Bâtie

Il porte le numéro 137 dans le livre des Psaumes et décrit l’exil à Babylone après la prise de ­Jérusalem par Nabuchodonosor en 586 avant l’ère chrétienne. Super Flumina Babylonis (sur les rives des fleu­ves de Babylone) a inspiré un tube jamaïcain dont les rois du disco, ­Boney M, ont fait une reprise increvable. Voilà pour la petite histoire qui prend sa source dans la grande. Bien avant, la musique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion