Vaud

Morges: l’hémorragie a été rapidement fatale

L’homme abattu à Morges par la police est décédé d’une hémorragie massive. Les premières investigations indiquent qu’il a menacé les agents avec un couteau, selon le communiqué de la police.
Morges: l’hémorragie a été rapidement fatale 
Mis à part les quatre policiers, le quai de la gare de Morges était vide. L’usage de l’arme à feu était-il nécessaire à la neutralisation? L’enquête le déterminera. KEYSTONE
Police

Trois coups de feu ont été tirés par un seul policier lundi soir à la gare de Morges. L’impact d’une balle a causé une hémorragie «massive, inévitablement et rapidement fatale». L’homme de 37 ans, suisse, était connu des services de la police zurichoise, son canton de résidence. Les investigations de la police scientifique de la sûreté vaudoise établissent que l’homme a menacé les agents avec un couteau d’une lame de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion