International

L’America First de Joe Biden

Le président assume son choix de quitter l’Afghanistan qui répondrait, selon lui, au vœu des Américain·es.
L’America First de Joe Biden
Les soldats américains, a rappelé Joe Biden, n’étaient pas venus en Afghanistan pour bâtir une nation, voire gagner une guerre, mais pour éliminer la menace terroriste envers les Etats-Unis. KEYSTONE
Afghanistan

Il y a une semaine, Joe Biden planait sur un nuage: le Sénat venait d’adopter son ambitieux plan d’investissement de près de 4000 milliards de dollars. Champagne. Quelques jours plus tard, la douche froide. Le président des Etats-Unis subissait son premier revers avec la chute de Kaboul et cette image désastreuse laissée par l’Amérique au reste du monde. Affecté? Non. Joe Biden n’affiche aucun regret. Pas même un mot pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion