Solidarité

Le Soudan, laboratoire de démocratie

Depuis le renversement du dictateur Omar Al-Bashir en avril 2019, le pays s’est engagé dans un chantier colossal: créer un Etat fédéral et un régime démocratique.
Soudan, laboratoire de démocratie
Le pouvoir de Khartoum a toujours traité les populations des régions périphériques, ici au Kordofan, comme des citoyens de seconde zone. BÜHRER
Soudan

Un pays en ruine miné par la corruption, les conflits et les violations des droits humains. C’est l’héritage que doivent gérer les acteurs de la révolution soudanaise. Le 11 avril 2019, après des mois de manifestations de rue à Khartoum, les forces de sécurité décidaient d’arrêter Omar Al-Bashir, mettant fin à 30 ans de régime militaro-islamique. Ce tournant historique a ouvert la voie à une transition qui, pour la première

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion