Histoire

Quand seuls parlent les tumulus

Autrefois riche et puissante, la civilisation de Kerma fascine toujours les archéologues suisses.
Quand seuls parlent les tumulus
La nécropole de Kerma comprend au moins 30 000 tombes. Ici, des fouilles réalisées par la Mission archéologique de Kerma. LEONARD KRAMER
Soudan

C’est un peuple sans écriture. Un peuple dont la parole a été emportée par la brise des millénaires. Mais pas un peuple muet. Car ce peuple a su laisser aux archéologues des bribes de narration; une énigme gigantesque sous la forme d’une nécropole de 70 hectares et 30 000 tombes. Cette nécropole, baptisée «de Kerma» en référence à la ville la plus proche, est depuis des décennies le très sérieux terrain

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion