Solidarité

«Un affront à la majorité du peuple»

Un projet d’ordonnance affaiblit encore le dispositif prévu comme alternative à «multinationales responsables». Danièle Gosteli Hauser, d’Amnesty, explique pourquoi les ONG ne s’en contenteront pas.
«Un affront à la majorité du peuple»
Acceptée par le peuple, l’initiative sur les multinationales responsables a en revanche été refusée par la majorité des cantons. KEYSTONE
Multinationales

«Une farce», «le désaveu» d’une majorité des citoyens, «un affront». Les foudres des ONG se sont abattues sur la proposition d’ordonnance fédérale, censée opérationnaliser le contre-projet à l’initiative «multinationales responsables». Le nouveau dispositif de contrôle des entreprises suisses actives à l’étranger, implémenté à travers le Code des obligations, devait se focaliser uniquement sur les minerais de conflit et le travail des enfants. Des domaines où les sociétés étaient appelées à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion