Neuchâtel

Rémunération des signatures désormais interdite

Le parlement neuchâtelois a accepté un projet réprimant les collectes de paraphes rémunérées. Ces méthodes seront punies d’une amende allant de 500 à 40’000 francs.
Rémunération des signatures désormais interdite
Grâce à ce vote, Neuchâtel suit les pas du canton de Genève qui dispose d’une disposition interdisant de rémunérer la récolte des signatures depuis 1950. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Droits politiques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion