Genève

Des licenciements dénoncés dans les EMS

Les syndicats SIT et Unia demandent de préserver l’emploi dans les établissements médico-sociaux ainsi que la réincorporation du personnel licencié.
Des licenciements dénoncés dans les EMS
Deux animatrices - qui ont joué un rôle indispensable durant le confinement - ont été licenciées dans un EMS à Cologny pour motif économique. La situation de l’emploi de tout le secteur est inquiétante, affirment les syndicats, qui dénoncent depuis des années des sous-effectifs chroniques. KEYSTONE / IMAGE D'ILLUSTRATION
EMS

Licenciements, départs non remplacés, baisses de temps de travail forcées: Les syndicats SIT (Syndicat interprofessionnel de travailleuses et de travailleurs) et Unia ont tiré la sonnette d’alarme vendredi sur les «pertes d’emplois dans le secteur des Etablissements médicaux sociaux (EMS) genevois». «Alors que la situation commence à se normaliser, des employées expérimentées de l’équipe d’animation, qui ont été au front pendant la crise du Covid, ont été licenciées par l’EMS

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion