Genève

Les lits vides poussent les EMS à licencier

L’EMS la Provvidenza, à Carouge, vient de supprimer 17 postes sur les 64 que compte l’établissement. A l’échelle du canton, 210 lits sont désormais inoccupés. Le président de la Fegems demande que l’Etat intervienne.
Les lits vides contraignent les EMS à licencier
Les aînés se montrent aujourd'hui réticents à entrer en institution en pleine pandémie. JPDS/IMAGE D'ILLUSTRATION
Pandémie

L’accalmie qui a suivi la deuxième vague du Covid dans les EMS aurait dû permettre aux soignants, fortement mis à contribution, de reprendre leur respiration. Mais les équipes n’ont pas eu le temps de faire le deuil des lourdes pertes humaines que déjà les réalités économiques toquent à la porte. Les syndicats ont visé juste mardi en alertant sur de possibles licenciements. C’est désormais officiel dans au moins un EMS

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion