Cinéma

Honte sur l’Europe

Didactique et engagé, le documentaire «Samos» tourné dans un camp de réfugié·es dénonce une politique migratoire inhumaine et cynique.
Honte sur l’Europe
AARDVARK FILM EMPORIUM
Documentaire

Il aura fallu un incendie, en octobre dernier, pour que les médias s’intéressent soudain à Samos. Comme sa voisine Lesbos, cette île grecque au large de la Turquie est l’une des portes d’entrée en Europe pour les migrant·es d’Afrique et du Moyen Orient. Une prison insulaire dont le camp sur­peuplé accueille près de 6000 personnes dans une infrastructure prévue pour 600, et déborde en une jungle-bidonville insalubre où les réfugié·es survivent dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion