Cinéma

Science et conscience

Avec Citoyen Nobel, Stéphane Goël signe un émouvant portrait de Jacques Dubochet, ­en nobélisé engagé voulant faire bon usage de sa notoriété.
Science et conscience
Jacques Dubochet, très ému de rencontrer Greta Thunberg à Lausanne. AGORA FILMS
Portrait

Nobel oblige, nul n’ignore désormais le nom de Jacques Dubochet. Il faut dire que le personnage s’est immédiatement révélé un bon client pour les médias romands, séduits par «son humour et son naturel» (comme le dit Darius Rochebin). Authentique et passionné, ce bon Vaudois à l’accent chantant allie en ­effet charisme, franc-parler et sens de la formule – «j’ai inventé l’eau froide», lance-t-il à un journaliste qui lui demande de vulgariser

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion