Genève

Cité de la musique: un vote pour beurre?

Le Conseil d’Etat serait-il prêt à donner son feu vert à la Cité de la musique malgré un non dans les urnes? Il en aurait le droit, rappelle le magistrat vert Antonio Hodgers. Polémique.
Cité de la musique: un vote pour beurre?
Aux Feuillantines, la parcelle de l’ONU est un terrain constructible depuis les années 1950. JPDS
Cité de la musique

La population de la Ville de Genève est-elle appelée aux urnes pour rien? C’est la désagréable impression née en fin de semaine passée sur les réseaux sociaux. Dans un post Facebook publié vendredi, où il épingle le traitement médiatique du dossier notamment par Le Courrier, le conseiller d’Etat chargé du Territoire, Antonio Hodgers, rappelle que la votation sur la Cité de la musique ne porte en réalité que sur «un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion