Neuchâtel

«Le parachute n’est pas prêt»

Présidente de l’Union suisse des paysannes et agricultrice bio, Anne Challandes défend un double non aux initiatives agricoles. Elle estime qu’elles manquent leur cible et exercent des pressions démesurée.
«Le parachute n’est pas prêt»
La présidente de l’Union suisse des paysannes et femmes rurales, Anne Challandes craint de voir la production de nourriture baisser drastiquement et les importations augmenter si les deux initiatives agricoles sont acceptées le 13 juin prochain. Damien Berney
Votations

Malgré une météo maussade, le jaune des champs de colza illumine le Val-de-Ruz, en cette matinée de mai. Anne Challandes nous accueille sur sa ferme de Fontainemelon (NE), en compagnie de sa chienne Mika. L’ancienne avocate, devenue paysanne, défend depuis plusieurs années l’intérêt des femmes dans l’agriculture. Elle préside depuis deux ans l’Association suisse des paysannes et des femmes rurales. Elle est également vice-présidente de l’Union suisse des paysans. Sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion