Solidarité

Colombie: aux sources de la colère

Les discussions entre grévistes et gouvernement colombien ont tourné court. Les causes du mouvement social sont profondes et la violence extrême exercée par les autorités a renforcé le malaise.
1
La communauté internationale a condamné les violences de la force publique et appelé de toute urgence au respect des droits humains et à des négociations. KEYSTONE
Colombie

La Colombie vit depuis deux semaines des journées historiques tant par l’ampleur des mobilisations – qui réunissent des secteurs de la société les plus divers, allant des jeunes et des étudiant·es, aux communautés amérindiennes, en passant par les syndicalistes, militant·es des droits humains, et même les transporteurs et camionneurs –, que par la brutalité d’une répression hors de contrôle de la part des forces de sécurité de l’Etat. La grève générale, déclenchée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion