Solidarité

Les jardins de l’émancipation

Des habitantes de El Alto cultivent des potagers urbains, à la recherche de leur autonomie alimentaire et financière. Un exemple parmi d’autres que la cause des femmes progresse sur l’Altiplano bolivien.
Les jardins de l'émancipation 1
Aurelia Albertina Clemente a transformé son patio en serre pour produire des carottes, de l’origan, et tout ce que ses clients lui réclament. Jean-Claude Vignoli
Bolivie

 L’agriculture urbaine n’est pas un nouveau concept pour citadin en mal de campagne. Il s’agit d’une pratique éprouvée pour pallier la perte des liens sociaux et renforcer la sécurité alimentaire. Sur le haut-plateau bolivien, à plus de 4000 mètres d’altitude, quelque trois cents «cholitas», Boliviennes d’origine indigène arborant une tenue traditionnelle, le démontrent au quotidien avec le soutien du volontaire suisse Jérôme Gyger. Malgré la pandémie, le Vaudois, détaché par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion