Suisse

Surveillance de Pékin dénoncée

Des Tibétains et Ouïgours disent être suivis, photographiés et intimidés en Suisse par la Chine communiste.
Surveillance de Pékin dénoncée
Le régime chinois n’hésite pas à poursuivre ses opposants et opposantes sur le sol suisse. KEYSTONE
Droits humains

Il raconte son histoire avec calme et pudeur. «Si on ne l’a pas vécue, il est presque impossible de s’imaginer la torture chinoise. Entre autres sévices, j’ai été attaché sur une chaise en fer un mois et 21 jours, frappé, électrocuté. Mon corps en ressent les douleurs aujourd’hui encore.» Entré en résistance dans son Tibet natal contre l’occupation de Pékin, Golog Jigme subit la prison à trois reprises entre 2008

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion