Société

Enfants, des patients en puissance

Trop d’enfants sont traités pour des troubles du comportement, s’alarme le psychologue Alessandro Elia.
Enfants, des patients en puissance 1
Pour Alessandro Elia, «on invente des diagnostics, on pose des étiquettes et ce faisant, on crée le champ de l’enfance anormale». Nathan D/Unsplash
Psychologie

C’est devenu courant: un enseignant qui suggère aux parents d’un enfant distrait, bavard, agité ou colérique d’aller consulter un psy; un psy qui pose un diagnostic de trouble du comportement pour permettre sa prise en charge et son remboursement par l’assurance maladie; des parents déboussolés et en perte de confiance face à un discours d’experts; et des enfants étiquetés pour un bon moment, quand cela n’est pas pour toute la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion