Suisse

Un consortium privé en embuscade

Le principal émetteur de l’identité électronique, SwissSign, a un intérêt à ce que le peuple vote oui.
Un consortium privé en embuscade
Combien ­d’entreprises voudront ­devenir ­fournisseur d’identité? «Ce projet est truffé ­d’inconnues», regrette ­Daniel Graf, de ­l’organisation Public Beta. KEYSTONE
Numérisation

Ils sont sept dans les starting-blocks, prêts à s’élancer: parmi eux, le canton de Schaffhouse et le consortium SwissSign. Emetteurs d’une identité électronique (e-ID), ils pourraient conquérir la Suisse si le peuple vote oui le 7 mars – ce qui est loin d’être acquis d’après les sondages. Dans ce cas, l’e-ID se généralisera comme identifiant sur internet, que ce soit pour les achats ou les démarches avec l’administration. Reconnue par l’Etat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion