Livres

Marie NDiaye, la façonneuse enjouée

Dans La Vengeance m’appartient, elle nous plonge au cœur de mémoires flottantes et d’une vérité qui s’évapore aussitôt qu’on croit la saisir. Suspense.
Marie NDiaye, la façonneuse enjouée 
Portraits de der

Née le 4 juin 1967 à Pithiviers, elle a reçu Goncourt en 2009 pour Trois Femmes puissantes, et le Femina en 2001 pour Rosie Carpe. Sa voix caressante, murmurée, est une berceuse, mais son ton littéraire est une débroussailleuse qui chaloupe et s’élance dans le maquis des phrases pour en restituer une lumière pâle. Marie NDiaye brûle. Exaspère un peu. Tient surtout en éveil. Méticuleuse? Oui, dans le choix des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion