Suisse

Un os pour l’appellation Viande Suisse

La viande labellisée suisse est trop dépendante du fourrage importé, critique Greenpeace.
Un os pour l’appellation Viande Suisse
Certains bovins ne peuvent se passer de compléments riches en protéines. KEYSTONE/ARCHIVES
Fourrage importé

Il y aurait comme un os dans l’appellation Viande Suisse. La production animale vendue sous ce label dépend fortement du fourrage étranger. Tellement que cette production chuterait de moitié sans ces importations, affirme Greenpeace Suisse dans un rapport publié ce mardi sous le titre coup de poing: L’arnaque du fourrage. Alexandra Gavilano, chargée de campagne agriculture et climat pour l’ONG, enfonce le clou: «Avec le fourrage produit sur notre sol,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion