Genève

Des mesures qui ne passent plus

Le Collectif indépendants et entrepreneurs Suisse alerte contre la possibilité de désobéissance civile et demande d’urgence des aides supplémentaires.
Des mesures qui ne passent plus
L’incompréhension face aux mesures et l’insuffisance des aides attisent la colère des indépendants qui s’organisent en collectif pour alerter sur leur situation. Ici, des cafetiers restaurateurs manifestent à Genève le 19 novembre 2020. KEYSTONE
Covid-19

«La marmite est sur le point d’exploser», prévient Claude Christophi, cofondateur et représentant du Collectif indépendants et entrepreneurs Suisse. Ce patron de PME genevois alerte sur les appels à la désobéissance civile. «Sur notre page Facebook, qui compte environ 10’000  membres, de plus en plus de personnes appellent à une réouverture coordonnée et unilatérale de leurs affaires respectives le 1er février. On sent une réelle tension.» En cause, une incompréhension

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion