Scène

Failles du système démocratique

L’espoir réside dans la prise de position féminine, nous dit Camille Rebetez. L’auteur de Celles qui restent veulent encore danser revient sur son dernier texte de théâtre avec l’Atelier critique, qui a aussi tendu le micro à Nalini Menamkat à propos de sa comédie autour de l’aide à un migrant dans un petit village suisse.
Failles du système démocratique
Dans sa dernière pièce de théâtre, Camille Rebetez a pris uniquement des fillettes pour protagonistes. KEYSTONE
Interview

Auteur d’une vingtaine de pièces de théâtre, Camille Rebetez aime écrire pour le jeune public. Celles qui restent veulent encore danser, son dernier texte dramatique, s’adresse à des enfants entre sept et dix ans. Et a pour protagonistes des fillettes uniquement. L’auteur jurassien aborde ici la démocratie et ses dérives, par un prisme féminin. Il en parle à l’Atelier critique de l’UNIL, qui a également réalisé une analyse dramaturgique du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion