Sasha ou l’innocence transgenre
Refusant la rhétorique victimaire, Sébastien Lifshitz montre une fillette comme les autres. ARTE / AGAT FILMS & CIE
Cinéma

Sasha ou l’innocence transgenre

Filmant une fillette née garçon et sa famille aimante, Sébastien Lifshitz livre avec Petite Fille un documentaire bouleversant.
Documentaire

Documentariste hors pair, Sébastien Lifshitz a recueilli les souvenirs de vieux couples ­homos (Les Invisibles), filmé les derniers mois d’une militante féministe en fin de vie (Les Vies de Thérèse) ou sublimé l’âge ingrat (Adolescentes). Dans Petite Fille, à voir en replay sur Arte, il suit une fillette de 8 ans née dans un corps de garçon. «Quand je serai grand, je serai une fille», a dit un jour Sasha, vers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion