Vaud

Des cabas pour joindre les deux bouts

Deux pasteurs ont transformé leur église en épicerie solidaire pour aider des Lausannois en difficulté.
Des cabas pour joindre les deux bouts
Entre les bancs en bois et l’autel, des bénévoles s’activent pour préparer les cabas et remplir les étals de marchandise. OPO
Précarité

Une demi-heure avant l’ouverture, quelques hommes et femmes patientent déjà sur les marches des escaliers de St-Laurent, munis de caddies ou de sacs à provisions vides. Le temple protestant ouvrira ses portes à 17h30 pour distribuer de la nourriture aux Lausannois dans le besoin, à ceux plongés dans la précarité et aux autres qui peinent à joindre les deux bouts après avoir perdu leur emploi, frappés par la dureté de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion