Vaud

Vague #metoo sur l’EPFL

Des dizaines de témoignages font état de harcèlement sexuel récurrent sur le campus de l’école polytechnique de Lausanne. Un climat accentué par la surreprésentation masculine.
Vague #metoo sur l’EPFL
Dans un bastion très masculin comme l'EPFL, les voix se libèrent aussi pour dénoncer des cas de harcèlements voire d’agressions sexuelles. DR
Harcèlement sexuel

«T’avais dit que tu me suçais pour 50 francs!» La remarque est lancée au milieu d’une salle d’exercices pleine d’étudiants. A l’appui, un billet vert tendu avec aplomb à l’intéressée. Lucie rétorque, mais dans les rangs, personne ne bronche. Pour Cassandre*, c’est une claque sur les fesses alors qu’elle décline des équations au tableau. Un geste qui passe tout aussi inaperçu que les remarques quotidiennes qu’elle encaisse sur son physique.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion