Genève

Dénoncer, une entreprise à risque

Des cas de harcèlement sexuel et de sexisme ont été signalés dans les collèges de Rousseau et de Voltaire. La réaction des directions des établissements est critiquée.
Dénoncer, une entreprise à risque
Agacées par des remarques sexistes à répétition devant l’ensemble de la classe, des jeunes élèves du collège Voltaire ont envoyé trois lettres anonymes à leurs auteurs, deux professeurs et un doyen. JPDS
Harcèlement à l’école

Des cas de harcèlement sexuel et de sexisme de la part de professeurs ont récemment été dénoncés par des élèves dans deux établissements genevois du secondaire II. Les réponses apportées par les directions des établissements laissent perplexe. Pourtant, Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat en charge du DIP, avait annoncé l’année dernière une «tolérance zéro» face aux cas de harcèlement sexuel dans le sillage des dérapages survenus au collège de Saussure. Interpellée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion