International

L’ONU peine à réguler les multinationales

Le Conseil des droits humains examine cette semaine le projet de traité pour encadrer les activités des firmes géantes.
L’ONU peine à réguler les multinationales 1
Les représentants de la société civile regrettent que le projet de traité ne porte plus uniquement sur les firmes multinationales, mais sur toutes les entreprises, empêchant de prendre à bras le corps les problèmes posés par le caractère transnational des activités. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Droits humains

«Il n’y a toujours pas de traité international pour protéger les droits humains des méfaits des sociétés transnationales alors qu’il en existe plus de 3000 pour garantir les investissements de ces dernières», déplorait mardi l’eurodéputée Leila Chaibi lors d’une conférence de presse. L’élue du parti La France Insoumise fait partie de la Campagne mondiale pour démanteler le pouvoir des société transnationales (STN), qui fédère quelque deux cents ONG, syndicats, mouvements

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion