Solidarité

Un «tigre de papier» face aux multinationales

Une commission du Conseil des Etats a dilué la semaine passée le contre-projet à l’initiative pour des multinationales responsables. Colère des ONG.  
Un «tigre de papier» face aux multinationales
Chantal Peyer, responsable économie et droits humains chez Pain pour le prochain: "Nous avons fait des concessions douloureuses." LDD
Droits humains

En juin dernier un compromis avait été trouvé au Conseil national. Les députés avaient adopté un contre-projet à l’initiative pour des multinationales responsables, qui vise à obliger ces dernières à adopter un comportement plus respectueux des droits humains à l’étranger. Le jugeant acceptable, les quelque 100 ONG à l’origine de la démarche avaient consenti à retirer leur initiative. Mais, la semaine dernière, une décision de la commission des affaires juridiques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion