Genève

«Ne plus fermer les yeux sur les scandales»

Des personnalités genevoises se sont exprimées jeudi pour défendre l’initiative «pour des entreprises responsables» soumise au vote des Suisses le 29 novembre.
«Ne plus fermer les yeux sur les scandales»
«Prétendre que la Suisse ferait cavalier seul est une fake news», affirme l'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, membre du comité d'initiative. KEYSTONE/ARCHIVES
Multinationales responsables

Plusieurs personnalités genevoises ont défendu, jeudi, l’initiative «pour des entreprises responsables» soumise au vote des Suisses le 29 novembre. Que dit-elle? Que les entreprises devront respecter aussi à l’étranger les droits humains et les normes environnementales internationalement reconnus, de même que leurs filiales et les partenaires ou fournisseurs qu’elles contrôlent. Selon les initiants, 3500 sociétés sont concernées. Elles ne sont pas des PME, sauf une centaine d’entreprises «à haut risque»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion