Suisse

Le PDC désavoue ses experts

Une commission interne voulait le contre-projet «dur» sur les multinationales. Raté.
Le PDC désavoue ses experts
Trois conseillers nationaux PDC en discussions: Marco Romano, Gerhard Pfister et Marianne Binder-Keller. Avec, à droite, l'UDC Hans-Ueli Vogt. KEYSTONE
Multinationales responsables

Inexorablement, les voix démocrates-chrétiennes ont glissé. Au fil des mois et des débats au parlement, elles ont délaissé le contre-projet «dur» à l’initiative pour des multinationales responsables, ce texte qui veut punir les délits commis à l’étranger contre les droits humains et environnementaux. La majorité des élus PDC s’est peu à peu ralliée à l’autre contre-projet, bien plus «léger». De quoi faire définitivement pencher la balance en faveur de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion