Solidarité

Togo: quand un virus en cache un autre

En Afrique subsaharienne, les mesures de lutte contre le Covid-19 aggravent le problème du sida. Reportage dans le Nord-Togo, où l’association ViE vient en aide aux malades depuis deux décennies.
Togo: quand un virus en cache un autre
Les visites à domicile de l’association ViE, ici menée par sœur Marie Stella Kouak et l’agent communautaire François Douti, se sont multipliées pour répondre à la crainte du Covid-19. JULIEN PEBRE/MYOP
Togo

«Depuis mars, la population est passée du déni à l’angoisse, puis aujourd’hui à la banalisation et au relâchement vis-à-vis des mesures de prévention du Covid-19», estime Marie Stella Kouak, infirmière, sœur catholique et directrice de l’association Vivre dans l’Espérance (ViE), basée à Dapaong, la principale ville du Nord-Togo. Le gouvernement togolais a levé début juin l’état d’urgence sanitaire décrété trois mois plus tôt. Mais depuis fin juillet, le nombre de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion