Musique

Togo Connection

La ville de Kpalimé a osé accueillir un raout de musique, danse et percussion. Une initiative ­porteuse d’espoir dans un pays où rythmes traditionnels et urbains peinent à se faire entendre.
Togo Connection 1
Les jeunes percussionnistes de l’ensemble Pepit’Arts ont ouvert les festivités armés de leur tambours. DODJI
Reportage

Il fait nuit. Autour de nous, la végétation est luxuriante. L’impression d’un rêve éveillé. La présence de la montagne, à peine plus loin, est palpable, le petit village d’Agomé en contrebas est silencieux. La région des plateaux au Togo est douce et puissante à la fois. A nos côtés, des spectateurs venus de Kpalimé, la ville tout à côté, et quelques visages pâles. Devant nous, une scène nue en béton

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion