Genève

La présidence, «un tigre de papier»

Nouveauté notable de la Constituante, la présidence unique du Conseil d’Etat pourrait déjà disparaître. Les Genevois se prononceront sur son sort le 27 septembre.
La présidence, «un tigre de papier»
Antonio Hodgers a repris la présidence fin 2018, après que Pierre Maudet a été démis de cette fonction. JPDS
Votation cantonale

Un petit tour et puis s’en va? Après moins de deux législatures, le principe de présidence unique pour toute la durée du mandat pourrait disparaître à la mi-octobre. Le 27 septembre, les Genevois devront décider si cette nouveauté introduite en 2013 avec l’adoption de la nouvelle Constitution doit être supprimée au profit d’un retour au traditionnel tournus à la tête de l’exécutif (Anne Emery-Torracinta devrait reprendre la présidence). Proposée par le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion