International

Le Pantanal dévoré par les flammes

Sanctuaire de biodiversité, le Pantanal brésilien, plus grande zone humide de la planète, a déjà perdu près de 12% de sa surface.
Le Pantanal dévoré par les flammes
Les restes d'un alligator brûlé vif par les incendies dans le Pantanal brésilien. KEYSTONE
Brésil

Au lieu de la végétation luxuriante, la désolation: le Pantanal brésilien, sanctuaire de biodiversité, est ravagé par des incendies. La substitution de végétation native par des plantes «exotiques» destinées au pâturage, plus inflammables, serait notamment en cause. La région subit sa pire sécheresse en 47 ans et de nombreux cours d’eau sont asséchés. Les incendies sont relativement courants à cette époque de l’année, mais cette fois, ils sont totalement hors

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion